Sélectionner une page

Actualités des Grandes Scènes

Retour à l'accueil

David Garrett au Théâtre des Champs-Elysées : « Ambiance pop, Violon top »

Quelle ambiance ! Un Théâtre des Champs-Elysées comble, un public surexcité, des standings à n’en plus finir, une très belle soirée !

David Garrett et Julien Quentin se sont adressés à plusieurs reprises au public en français en ce soir particulier d’anniversaire pour Julien.

Oui cette soirée du 28 mai 2016 était une soirée d’exception !

Merci à tous

En démocrate de la musique, David Garret est convaincu de la portée du crossover. En ce soir du 28 mai 2016, le Théâtre des Champs Elysées était complet pour un récital de violon. Je n’ai jamais vu un tel mélange de générations dans un concert classique. Et pour cause, l’ambiance était pop. Et le violon au top. Elégance d’un style hyper personnel à la Ivry Gitlis, phrasé incantatoire. Look d’ado, baskets pourries, jean fatigué, tee shirt échancré, catogan châtain, assis sur une chaise de bar, presque nonchalant, Garrett présentait les œuvres dans un micro avant de jouer. On aurait pu se croire sur le parvis d’un squat. A part que nous étions au Théâtre des Champs Elysées avec un public un peu inhabituel qui, loin des conventions de la sacro sainte ambiance prout prout, s’autorisait des captations avec des téléphones, jetait des cadeaux sur scène, applaudissait entre les mouvements, criait i love you au virtuose. Un public qui, sans David Garret, n’aurait jamais franchi le seuil d’une salle de concert. Ce public, c’est celui d’aujourd’hui qui ne croit plus aux barrières entre les genres. David Garret n’est pas un punk à chien. C’est juste un grand violoniste dont l’audace consiste à rassembler les publics épars.

Hervé Mestron